Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
HUGGYHOME

Le Ventre Rouge

14 Novembre 2008 , Rédigé par Norberto Clivillé Publié dans #NOUVELLES


C'est mon papa qui a écrit ceci. Il est très branché préhistoire, il est pote à Buffeteau. Voilà.Homo Sapiens Sapiens  Archipontis


Le Feu dans son ventre s’est allumé avec le jour. Lentement, dans les premières lueurs de l’aube, elle s’est éloignée du camp, se retenant aux arbres quand le feu devenait trop brûlant. Le jour du ventre rouge est arrivé, elle le sait. Elle a vu sa mère, ses sœurs et ses amies quitter le camp lorsque leurs ventres devenaient durs et chauds comme les braises. Les neufs lunes sont passées, ce sera un enfant fort et beau.

Elle n’a pas peur, des femmes et des femmes sont revenues de la forêt avec leurs bien nés sur le dos. C’est son premier petit, et elle est heureuse à l’idée de le regarder.

Elle prépare le sol avec de grandes feuilles qu’elle croise soigneusement. Elle dépose l’outre pleine d’eau qu’elle a rapporté du campement près de ce nid de feuillage et s’accroupit juste au dessus. Elle compte ses cris. Le soleil monte dans le ciel. Elle a chaud, des gouttelettes perlent sur son visage, sa respiration s’accélère, sa peau se tend.

Il est temps, son ventre dur comme la pierre se déchire et s’ouvre. Elle crie si fort que les oiseaux quittent la forêt. Son corps s’accroche à la terre, ses mains lacèrent le sol, sa bouche se tord encore. Il arrive, il pousse fort, toujours plus fort, elle se sent écartelée, comme coupée en deux. Le passage s’agrandit, la chair résiste mais l’enfant sort et découvre la lumière dans sa première chute vers le sol. Il crie, il est rouge comme le ventre de sa mère. Elle le suspend par le pied et commence sa toilette. C’est un mâle. Elle lance un cri de gloire. D’un coup de dent, elle déchire le cordon et libère l’enfant. Elle le cale en son sein. Toujours accroupie, elle pousse une dernière fois et éjecte le placenta.

Elle se relève chancelante, serre contre elle la boule de poil. Ses jambes sont encore assez fortes. Elle enterre l’amas de sang et de glaire près d’un rocher. Bientôt, elle reviendra admirer l’arbre qui y poussera.

Il est temps de rejoindre le campement. Le soleil commence à décliner, le jour du ventre rouge est terminé.

Le Feu dans son ventre s’est allumé avec le jour

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

l'hirondelle 25/11/2008 02:49





Je reviens encore, pardon.
Si tu as le temps et si ce lien est correct...c'est vraiment drôle (je trouve)
Bisous, à bientôt.
http://www.youtube.com/watch?v=NcHdF1eHhgc&feature=PlayList&p=CDFEA6D52E5CC0EC&index=7

Sébastien Clivillé, Hagaär Dünor, Totoseb, the Toxic Avenger 25/11/2008 16:21


J'adore les Monthy Python !


l'hirondelle 18/11/2008 00:23

Je reviens...J'aurais tellement aimé accoucher accroupie, mais ceux qui savent à ta place, dans les maternités...

Sébastien Clivillé, Hagaär Dünor, Totoseb, the Toxic Avenger 19/11/2008 19:32


C'est pas la procédure...


polly 16/11/2008 17:56

Superbe ce ventre rouge... pourquoi c'est plus difficile aujourd'hui?sûrement parce que nos dents sont moins solides.

Sébastien Clivillé, Hagaär Dünor, Totoseb, the Toxic Avenger 18/11/2008 10:02


Plus pourries, dis le franchement.


MADmoiselle 16/11/2008 10:34

Très bien décrit, le passage de l'animal à l'Homme, le passage de un à deux...

Sébastien Clivillé, Hagaär Dünor, Totoseb, the Toxic Avenger 18/11/2008 09:40


Moi aussi j'aime bien ce texte


Va l'r 16/11/2008 10:17

Cela me rappelle la naissance de mes deux petits...Quoique, je n'ai pas le souvenir d'avoir arraché le cordon avec mes dents ;-))Bravo à Monsieur papa de totoseb!

Sébastien Clivillé, Hagaär Dünor, Totoseb, the Toxic Avenger 18/11/2008 09:39


Tu sais, dans ces moments, on s'oublie...