Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
HUGGYHOME

DE L'HUILE DE SALADE DANS LES MOTEURS

24 Juillet 2006 , Rédigé par Seb

Apathie caniculaire ? Arrivée du tour de France ? Sollicitations des enfants ? Trop de chardons à arracher ? C’est vrai qu’on ne me voit plus beaucoup sur le blog, ces derniers temps. Je crois surtout que je manque d’inspiration ; tous les sujets auxquels je pense sont empreints de pessimisme et de déclinisme, comme on dit dans les journaux. Les nouvelles ne sont pas réjouissantes, non plus. Je ne vois pas pourquoi je rigolerais. Je suis comme ça, absolu : quand ça va mal, ça va TRES mal.

Aujourd’hui, ça va : un pic épeiche m’a fait l’honneur de venir tambouriner au poteau devant la fenêtre ce matin et ça m’a mis de bonne humeur.

Il paraît que le climat se réchauffe. C’est pas moi qui dirais le contraire. Que calor. Des mauvaises langues prétendent que c’est à cause de la consommation excessive d’énergie fossile. Suggèrent qu’il faudrait changer ça. En ce qui me concerne, j’ai peur qu’il soit déjà trop tard. Et je me demande qui est-ce qui changerait le premier de comportement… Moi, peut-être ? Pourquoi moi, d’abord ? C’est le premier qui le dit qu’y est ?

Je ne serai pas contre. Je pourrais mettre de l’huile dans mon moteur, c’est vrai. Mais… C’EST INTERDIT ! Si les douanes vous attrapent avec de l’huile végétale dans le moteur, attention à la TIPP Taxe (…) sur les produits… pétroliers. On peut en mettre dans nos diesels : jusqu’à 30% (sauf si on a une voiture avec trop d’électronique, qu’on doit faire reprogrammer au-delà de 5%), et même 50% dans les moteurs à injection ancienne génération.

Pourtant… Quand Rudolf Diesel a inventé son moteur, il le faisait tourner avec… de l’huile végétale !

L’huile végétale, non toxique et biodégradable, ne représente pas de danger pour la nappe phréatique. Ne provoque pas de pluies acides (pas de rejet de souffre), absorbe plus de CO2 – à effet de serre- pendant sa croissance qu’elle n’en rejette pendant sa combustion. Ne provoque pas de guerres au Moyen-Orient. Des scientifiques ont découvert qu’on pouvait même en mettre dans la salade.

Rouler à l’huile végétale, c’est aider les agriculteurs à se libérer des aides européennes, permettre une production qui génère des aliments pour les bêtes à cornes (je ne parle pas des escargots) et qui remplacerait ce bon soja OGM dont nous nous méfions tant, produire du carburant au meilleur bilan énergétique… Arguments altermondialistes communisants et passéistes, je le concède. Il n’y aurait pas assez de surface en France. C’est même pas la peine d’essayer. A moins que les chercheurs ne mettent au point des moteurs au meilleur rendement, mais non, ils sont au service de firmes qui ne sont pas intéressées à l’éviction du pétrole. Il y aurait bien la recherche publique, mais c’est une autre histoire, on en reparlera.

Et la France ?

Une directive européenne vise à promouvoir l’utilisation de biocarburants dans les transports. En Allemagne, de plus en plus de stations service proposent de l’huile végétale. La France a du mal à s’y mettre. Certains emmerdeurs réclament le développement de cette production agricole et la liberté  d’acheter des huiles végétales pures directement chez le producteur. Ils veulent et exigent l’abrogation de la loi française qui dénie la loi européenne.

Il y en a qui ne doutent de rien.
Lire la suite

Pff...

13 Juillet 2006 , Rédigé par Seb Publié dans #PERSONNELLEMENT -MOI - JE



PFF

 

Pffi : il est quatre heures du mat. Vous dormez bien tous, vous en avez, de la chance… Moi, là, j’aimerais bien. C’est d’ailleurs l’unique raison de ma présence ici, je veux m’empêcher de somnoler ; je suis venu devant l’ordinateur parce que je piquais du nez devant la télé.

A la télé, c’était les nouvelles, chirac, zidane, bush, tous les copains habituels, quoi. Je n’ai pas tout bien suivi, il y avait beaucoup de sang, des flics  et des assassins, des juges et des députés,  des caravanes et des explosifs, des militaires et des assemblées, des footballeurs et des roquettes, des terroristes et des promesses non-tenues … Du vélo !

J’étais écœuré : trop de vinaigrette dans la salade ? La télé allumée, mon esprit divaguait parmi les nuages ; je repensais, comme souvent aux instants où je m’étais senti seul, et humilié. Souvenirs d’enfance… Je réécris l'histoire, et je me retrouvai le héros de mes petites rêveries. Je cassai la gueule au méchant, après ça allait mieux. Hop !

Ça ne concerne que moi et ça me fait du bien à l’ego. J’aime bien. Est-ce que ça me soulage ? On dirait bien que non : ça revient toujours.

Eh oui : en ce moment, je suis dans une phase dépressive, les gens me disent que j’ai une sale gueule. Mettez-vous à leur place : les bouclettes fugueuses, la barbe grumeleuse, les paupières en deuil... J’ai perdu quatre dixième à l’œil droit, j’ai des pointes qui me transpercent le bras et surtout, j’ai ma blessure narcissique qui s’est rouverte. Elle baye, vomit du sang noir et des souvenirs odieux.

Ça ira mieux demain.
Lire la suite

Pathétique

11 Juillet 2006 , Rédigé par Seb

image mosaïque FM

J'avais le nez creux en décelant une "lueur de haine" dans les yeux de mon Zimzame*, Non ?
Pendant le match, j'étais en train de rassembler des paires de chaussettes, en pleine concentration, donc : il y en avait bien pour cinq kilos. Vous rangez vos chaussettes au fur et à mesure, vous ? Vous les placez par paires dans le lave-linge ?? Mais vous êtes complètement maniaque ! Bref : je n'ai pas vu l'action. Même au ralenti, je ne l'ai qu'entraperçue.

Et alors ? D'aucuns disent : pathétique.

Personnellement je me suis remis à la radio, depuis la fin de la coupe de monde. J'ai saturé. Cette affaire fait tellement de foin sur les autres stations que j'ai dû coincer le curseur sur France-Inter, et c'est tout. On y en parle pas trop. Et puis j'ai les gamins tous ces jours-ci, donc, Zidane et ses états d?âmes, je n?ai pas trop le temps de m'en occuper. Je l'ai pas lu, je l'ai pas vu, mais j'en ai entendu causer. Pas facile d'y échapper. Bon, alors, quoi ? Il s'est fait insulter, il a mis un coup de tête à l'agresseur, et à cause de ça, NOUS avons perdu la coupe du monde. Moi, je m'en fous, j'expose simplement l'opinion générale, selon la méthode aristotélicienne. Le mec a fait abstraction de tout le bordel autour et il est allé se faire justice sur le champ. Vlan. Quel courage ! Quel talent ! Rien à cogner, de la coupe : coup de boule, et c'est tout !

D'après ce que je comprends, Zinedine est devenu un vrai héros à la Française, un deuxième adulé, un vaillant malheureux, un Gaulois, quoi.

Bien.

Sur France-Inter, on respire un peu. On ferait aussi bien ne rien écouter du tout et aller buter les pommes de terre, mais c'est un peu tard dans la saison.

Non. Un mec pathétique, c'est un qui se tripote sur internet, ou un qui va fouiner dans l'armoire à pharmacie des fois qu'il resterait pas des anxiolytiques ? A lui, oui, on peut lui cracher à la gueule, n'hésitez pas, lui, c'est un minable, pas le type qui tape ses vingt millions d'euros par an et qui termine sa carrière de la plus inoubliable des façons.
Question à notre philologue préférée : Y a t'il un mot français pour le coup de tête ?
*Lire "Premier Tour", sur ces mêmes pages, rubrique Sport et Nature
Lire la suite

SEGO vs JEAN-MARIE

6 Juillet 2006 , Rédigé par seb

Bonjour tout le monde.

A la télé les Français se gargarisent des exploits de leur équipe de foot. On est content pour eux. Mon petit camarade Pata est venu hier, c’est moi qui ai gagné au ping-pong, bon, j’avais une revanche à prendre, l’honneur est sauf : égalité.

Au début, j’avais envie de parler de Dominy Galouzeau (les gros cheveux), mais bon, en réfléchissant bien, je n’ai finalement rien à dire sur ce fat orgueilleux. Et quoi d’autre ? No comment.

Ensuite, c’est sur Mme Royal que je voulais me jeter, parce que c’est tout de même elle qui affrontera Le Pen au second tour de la prochaine présidentielle. C’est peut-être en pensant à ce cas de figure qu’elle a parlé d’envoyer les voyous chez les militaires. Elle a bien raison : comme je le disais l’autre jour sur le forum –voilà que je me cite ! Je me bhlise, ou quoi ?- sur le forum, donc, je ne suis pas sûr que les gens de droite seront aussi catégoriques que les gens de gauche dans un vote contre le Front. Je les connais, le borgne, ils l’aiment bien, au fond. Il vaut mieux s’en mettre un peu de côté, des gens de droite. Je vais prendre une volée de bois vert*, même si je n’aime pas les expressions toutes faites.

Les gens de droite, ne sont pas tous des salauds, j’en connais. Mais ça leur ferait vraiment mal aux seins de voter pour une socialo, fût-elle un peu réactionnaire. Je n’aime pas penser aux catastrophes à venir, mais il faut s’y préparer.

Au début, j’étais vachement enthousiaste en voyant Ségo dégommer tous ses petits copains caciques dans les sondages. J’ai un peu révisé mon jugement. J’ai un copain qui avait déconné, il avait volé. Pour pas aller en prison, il a dit au juge qu’il partait à l’armée, plutôt. Après quelques mois, il s’est mutilé, depuis il est devenu pochtron. Je crois que je ne vais plus m’occuper de politique. Je voterai tactique, en fredonnant cette petite complainte anarcho-défaitiste (Renaud Séchan) :

Et dire qu’à chaque fois

Que nous votions pour eux

Nous faisions taire en nous ce cri :

« Ni Dieu ni Maître ! »

dont ils rient aujourd'hui

puisqu'ils s'en sont fait Dieux

et qu'une fois de plus nous nous sommes fait me-e-e-ettre »

Lalala.

Un éternel insatisfait, un brigadiste réchappé de la guerre d’Espagne, un prophète de malheur, voilà ce que je suis. Mourir pour des idées ? D’accord, mais de mort len-ente…

L’espoir, en quoi ? En la croissance ?

(Rires embarrassés)

On me conseillait de profiter de notre bonne petite vie d’occidental tant que ça durait… Qu’on ne pourrait pas remplacer le méchant pétrole par du gentil colza, qu’on n’avait pas la surface, par exemple. Possible. On pourrait quand même se poser la question, non ? La recherche, on pourrait la stimuler, plutôt que de lui supprimer des crédits. Les nanotechnologies, ça ne sert pas qu’à concevoir des instruments utiles à nos futurs dictateurs, si ? Orwell, Huxley avaient-ils raison ? AVAIENT-ILS RAISON ?

Sujet de philo : elle est où, la belle science de nos grands-parents positivistes qui devait tirer les peuples misérables de leurs fanges pouilleuses ?

Chez Monsanto, chez Lockheed, tiens !

Et comment est-ce que je suis parti de Ségolène Royal pour en arriver là ?

Ça doit être à cause de l’orage dehors, flash, CRACK ! Brrrrrrrrrrrrrrr… Ou alors c’est la serpillière qui m’attend dans mon local, la sournoise, elle fait partie de mon petit boulot, et qui m’évoque cet alcoolique qui plonge et replonge dans son tonneau percé.

Non, mais je vous rassure : j’ai fait comme Epicure en son temps et je ne m’en porte pas plus mal. J’ai mon jardin. Je râle sur mon blog. Et je les emmerde.

 

* Est-ce qu’un(e) éminent(e) linguiste saurait nous éclairer sur l’origine de cette dernière expression ? Comment la traduirait-on en anglais ?

Lire la suite