Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
HUGGYHOME

GRIPPE AVIAIRE : petite piqûre de rappel

25 Février 2006 , Rédigé par Seb Publié dans #BIOSPHERIQUE

Bon, avant de commencer mon petit exposé, je voudrais présenter de très sincères excuses à ma colocutrice sur ce blog, car je vais revenir à des choses plus triviales et beaucoup moins littéraires ; je suis auteur de romans de gare, moi, pas prof de lettres à la Sorbonne.
Oui ? J'en vois déjà un qui lève la main au fond... Je vous écoute ?
"Les grippes ne sont-elles pas toutes aviaires ?"
Ah ! Je vois que nous avons un finasseur parmi nous ce soir. Mais c'est exact, vous avez tout à fait raison jeune homme, toutes les grippes sont aviaires, au départ. Aviaire, ça veut dire, "qui concerne les avions", pour ceux qui aiment le "la" teint. Heu, les oiseaux, pardon pardon, les oiseaux. Avius, avius (1) : oiseau. Voilà. C'est loin, le latin. Les grippes, donc, qui viennent nous visiter chaque automne nous ont d'abord été transmises par des volailles, puis elles ont muté et sont devenues transmissibles d'homme à homme, ou d'homme à femme, ça depend dans quel sens on s'emboîte.
Celui qui nous fait si peur s'appelle précisemment Hasch-Sink Haine-Hun, car il est très méchant : il tue une grande proportion de ses victimes. Il est même si mauvais qu'on lui donne de la majuscule et qu'on le surnomme LA grippe aviaire. THE, en anglais.
Hasch-Sink Haine-Hun en est à la phase 1, la moins dangereuse pour nous autres, les singes. Il faut vraiment y aller fort pour attraper ce virus : manipuler des cadavres de volailles infectées, les manger crus, croquer leurs fientes...
"- N'importe quoi. Et en plus on n'a pas le droit de dire de grossièretés sur OB, d'abord !"
Mais savez-vous, vous qui la ramenez tout le temps, qu'il est des pays où on se couche avec les poules, et pas seulement chez les vieux ?
La phase 2, ce sera quand le virus se propagera comme une rumeur. De vous à moi, si la pandémie commence (l'année prochaine ? plus tard ? Elle a le temps!) faites des provisions, achetez un fusil et abbattez quiconque -volatile ou non, tente de franchir votre seuil.
La prochaine fois je vous parlerai de la petite salmonelle que j'élève en mon sein, heu, en mon intestin, pardon.

(1) Avis, is, oui, bon, ça va, hein ! J'ai bien le droit d'être oiseux si ça me chante.





Lire la suite

Blurulrurul !

22 Février 2006 , Rédigé par Seb Publié dans #PERSONNELLEMENT -MOI - JE

Bon. Aujourd'hui, j'étais inspiré pour l'article du jour. Vachement, même. J'avais commencé un petit texte très fin, mais je n'arivais pas à m'y retrouver : j'ai la gastro. Aussi dois-je fréquement m'interrompre, je perds le fil...
Bon.
Il faut que je retourne vomir. La nuit va être chaude.
Lire la suite

Alexandrins sur le pouce

20 Février 2006 , Rédigé par seb Publié dans #JE veux RIMER (powems)

                            Photo Christophe Cousin

Couché de soleil ☼



Le fauve rugit, et baille, le soir, dans la savane.

L’hamadryas, sur son écueil, désire une banane.

L’explorateur, antique gaillard, tombe en panne

De voiture…Pagaille, la déchirure diaphane !

Et le feulant félin se rit du vif aïeul.

Et l’affamé babouin l’entrevoit de son seuil ;

L’ambition pour son fruit tout entier l’avale...

L’ancien sourit alors, et déballe sa malle,

Il estime s’offrir un délicieux souvenir,

Il saura romancer, palabrer sans rougir.

Il saisit la manivelle, s’empare du cric,

Alors brusquement la surprise le pique

A sa mauvaise fortune le destin reste sourd

Car en deçà du char, nulle roue de secours…



Seb
Lire la suite

Droits de l'Homme : La France épinglée comme un papillon

16 Février 2006 , Rédigé par seb

Pauvre France, encore embêtée par la méchante Europe : cette fois-ci, c'est Alvaro Gil-Robles, Commissaire Européen aux Droits de l'Homme qui s'y colle. Rappelons que le Conseil de l'Europe a été créé afin de "défendre les droits de l'homme, la démocratie parlementaire et d'assurer la primauté du Droit", article 1.
Comme chaque année, donc, la France est montrée du doigt pour son mépris des Droits de l'Homme et  sa politique de répression à tout crin. Pour mémoire, la France se présente elle-même comme la patrie des droits de l'homme - qui ont émigré ailleurs, à ce qu'il semble... Pchit ?
Surpopulation carcérale, sentiment d'impunité dans la police, surcharge des tribunaux, centres de rétention "indignes", prolifération législative, juges d'instruction omnipotents... Il ne  fait pas bon tomber entre les mains des autorités, même innocent, surtout innocent. Nous avons de beaux textes, en France, mais ils servent à rembourrer les fauteuils. Et nous nous promettons d'élire Sarko... Vive la France !
Lire la suite

Sales bêtes !

10 Février 2006 , Rédigé par Seb Publié dans #BIOSPHERIQUE

Tous les ans, les oiseaux traversent clandestinement les continents pour aller passer les frimas sous les climats chauds de l'Afrique, courageuses petites bestioles...
Cette année, ils ont apporté un passager clandestin, et, ça y est : la grippe aviaire est en Afrique. Au Nigéria, quatre foyers ont déjà été détectés. Deux enfants (au moins) seraient déjà touchés. Les fermiers, alertés, se dépêchent de vendre leurs volailles victimes du H5N1 avant la destruction obligatoire des cadavres. Les équipes médicales ont beaucoup de mal à se rendre sur place. La situation au Nigéria, pays le plus peuplé d'Afrique, sera beaucoup plus dificille à contrôler qu'en Asie ou en Europe : les millions de personnes qui dépendent des volailles, les infrastructures qui ne sont pas adaptées aux risques sanitaires importants, le fatalisme africain, la pauvreté extrème et la promiscuité avec les volatiles, le virus qui n'attend que le bon moment pour muter et devenir transmissible d'homme à homme...
Ça va être la pagaille.
Bon appétit !
Lire la suite

Haro sur le juge Burgaud, taïaut, tue ! Tue !

8 Février 2006 , Rédigé par Huggy

Tout de suite, à la télé, les vautours se demandent s'ils sont pédagogues ou bien seulement déguelasses de se jeter sur le juge Burgaud.
Bonne audience, en tout cas. C'est ça qui marche, coco, l'execution télévisée... Depuis la suppression de la peine de mort, on commençait à s'ennuyer ; à peine un petit tsunami à se mettre sous la dent, de loin en loin.

Le 8 février 2006  de sinistre mémoire





« Rien n’est plus émouvant que le récit d’un enfant racontant les détails d’un crime dont il prétend avoir été ou le témoin ou la victime. La naïveté du langage, la simplicité de la mise en scène accroissent singulièrement l’intérêt, entraînent la confiance.

L’entourage se laisse aisément gagner par une émotion qui va grandissant toujours, se doublant de l’indignation et de la pitié qu’inspire une monstrueuse aventure. Par un procédé dont il est facile de se rendre compte, parents, amis, voisins, acceptent sans contrôle le fait, vrai ou faux ; ils y ajoutent incessamment de nouveaux détails, constituent un ensemble bien plus complet que le récit primitif. L’enfant s’en empare, il se l’assimile, il le reproduit sans variante, et devant le magistrat, c’est avec une précision terrible qu’il accuse (…) Bientôt les détails abondent, et quand la justice est saisie, il se trouve un juge qui, épousant aveuglément les passions et les haines, a son opinion faite avant tout examen, et l’impose. »

 

Cet expert si clairvoyant s’appelait Motet. Il était médecin, et écrivait dans les « archives de l’anthropologie criminelle », une revue publiée en 1887. Il cherchait des moyens de prévenir à l’avenir de telles dérives.

 

Canard Enchaîné.

08/02/06

Lire la suite

La Barbe du Prophète

7 Février 2006 , Rédigé par seb Publié dans #JE veux RIMER (powems)



Le petit mecton assis là s'appelle Pouet Pouet
Il contemple, et apprécie ce qui est bon.
Donc tout ce qui est appréciable est bon. "- Non ?"
Dans la vie (quelle tête), il aimerait faire Prophète :

"- Comme le Prophète, j'ai une belle barbe
Parce que je ne me rase pas
Ça m'irrite la peau et surtout ! Ça me barbe !

Ou encore messie, pour qu'on l'écoute
Sans qu'il s'embrouille... Car l'écoute, c'est bon :

" - Du Messie, je n'ai eu qu'la vessie
Et aussi une belle gueule de langouste
Suite à la fête pour ses 3,3 décennies."
Lire la suite

Kirikou censuré par les sorcières

6 Février 2006 , Rédigé par Seb Publié dans #PERSONNELLEMENT -MOI - JE

Bonjour,
Me revoici dans le monde des vivants. A cause d'une malheureuse manipulation, j'ai cassé mon ordinateur. Quand on ne sait pas, on ne dit rien, et on ne fait pas.

Ces jours-ci, un grand débat sur l'autocensure secoue le petit monde de la presse, suite à la publication de mauvaises caricatures de Mahomet dans quelques journaux européens. Ça tombait bien : Huggy m'avait demandé de commenter l'interdiction de Kirikou aux moins de dix-huit ans aux Etats-Unis*. On voit les poitrines des villageoises, ainsi que le zizi du héros, un nouveau-né qui se demande pourquoi Karaba la sorcière est méchante (elle est méchante parce qu'elle souffre, je vous raconte la fin, mais tout le monde a vu Kirikou, non ?). C'est une censure scandaleuse, et je ne vois pas quel commentaire supplémentaire je pourrais faire... Mais quelle censure ne l'est pas ? La liberté d'expression est un bien précieux qui fait de nous ce que nous sommes, les moins brimés de ce monde de rats... Ce qui est étonnant, c'est le fait que les foudres puritaines s'abbattent si peu sur les millions de décès violents montrés sur les écrans.
Je dois ajouter que le réalisateur, Michel Ocelot, a également eu des difficultés avec son producteur France 3 qui tenta d'imposer des soutien-gorges (j'ai toujours du mal avec les pluriels des mots composés) aux paysannes de ce village africain. Comme quoi, on peut conspuer nos contemporains d'outre-atlantique, mais les mêmes culs-sérrés (j'ai bon, là ?) sévissent du nord au sud, et d'est en ouest.
Kirikou est un bon film pour la jeunesse, mais si les seins nus vous dérangent, crevez, merci, mais pas à la télé, y'en a assez comme ça.


* Je me demande bien pourquoi il n'écrit pas l'article lui même... La cacographie est plus tolérable que la bien-pensance. Bref.
Lire la suite