Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
HUGGYHOME

Rouge - 5

27 Avril 2009 , Rédigé par Sébastien Clivillé, Hagaär Dünor, Totoseb, the Toxic Avenger Publié dans #NOUVELLES

On remplacera progressivement le corps biologique qui consomme trop, pourrit tout et périt vite. Un corps bionique, et voilà que viendra l’Être Parfait de la Rédemption.  

« -Une bonne idée qu’ils ont eue de me donner de leur ADN, se dit-il. J’inventerai. J’anticiperai. Je finirai par remplacer l’Individu par la Conscience. Ça en fait, des Majuscules… Hm.  »
 
Il pense comme ça, à toutes ces choses agréables, tout en balayant le paysage avec son analyseur de spectre, et, évidemment, il est excité, il est tout fou et il ne regarde pas où il pose les roulettes.  

« Hoooola ! Boudiou, ça glisse, aaaaaaaah, meeeeeeeeer-de !  »
Effectivement, il ripé au bord d’un trou et il bascule dans un nuage de poussières ferrugineuses. Brouf !  

« Un trou, on a oublié de me mettre un bip ventral ! Holala ça descend, ces maudites petites roulettes qui tournent dans le sable, j’ai pas l’air con tiens, hé ? Mais je me retourne, bip ! Au secours ! »  

Alors voilà : nous avons sous les yeux une merveille de technologie humaine, envoyée de Floride pour découvrir et visiter l’encore très mystérieuse planète Mars, un module d’exploration bourré des plus récentes innovations, hérissé d’antennes et de bidules qui servent à mesurer des tas de paramètres très intéressants.
Cette magnifique illustration du génie humain a malheureusement bogué, comme une châtaigne.
Elle a cassé son antenne de communication, et une connexion incroyable l’a rendue consciente.
La machine a conçu un nouveau projet pour la société, un modèle complètement révolutionnaire que je ne décrirai pas ici, mais qui mériterait qu’on la couche par écrit. Il pourrait résoudre tous les problèmes de l’Humanité, tourmentée par les soucis, la pauvre.
Mais on n’a pas équipé le Polar Lander II d’une imprimante... De toutes façons, là, il a les quatre fers en l’air, et il est en train de se demander, puisque se demander fait partie de ses nouvelles prérogatives, que diable allait-il faire dans cette dans cette galère ?
Il prend ça avec philosophie, car le petit voyant rouge lui indique que c’est bientôt la fin…
Ses derniers réflexes lui commandent de faire un petit prélèvement géologique, hein, comme de toutes façons c’est foutu, autant faire un petit bout de mission, autant donner un sens à cette pseudo-vie de merde qui s’achève avant seulement d’avoir commencé...  
Il se parle tout seul :  

« En plus, hé ! Tu sais quoi ? Il y a eu de la vie sur Mars ! Hé je sais bien, hé ! Ce sable dans lequel je me suis bêtement enfargé, c’est un calcaire à coccolites ! Or, ce sont des petites bêtes qui précipitent les carbonates. Ils ont tous crevé, il y a très longtemps... »  

Il tourne son analyseur de spectre vers le ciel, les étoiles scintillent, leurs lampions trouent la nuit écarlate.
Il se pâme...
Il a acquis le sens du Beau, alors il s'extasie...  

« Tant mieux, continue t’il… J’aime pas les animaux. Ni les petits, ni les grands. C’est sale. Visqueux, gluant... Beark ! Non, c’est vrai, c’est dégueulasse, le vivant... Parle-moi d’un bon vieux minéral, que tu peux façonner jusqu’à plus soif, et puis bonjour la docilité ! Pas de place pour l’aléatoire ! Fini, l’aléatoire ! Je m’en vais t’exterminer tout ça, moi ! Ran ! Non mais ? Ho ? Je vais t’envoyer le terminateur que ça va pas traîner ! La bombe à neutrons, la peste bubonique ! Ah ah ah ah ah !  »    

Un épais nuage rougeâtre s’abat sur l’objet impotent et lui recouvre la carapace… 

« Hé ho ! Mais que se passe t’il ? Faut plus se gêner ! Allons-y, c’est la foire au slip ! Non mais et puis quoi encore ? C’est quoi ce cirque ? Je vais me plaindre, attention, je connais des gens bien placés, moi, je peux vous poser des problèmes !  »  

Pas de réponse...

« Quoi ! C’est quoi ce vent, bordel, oh ! Tu vas te calmer, oui ? Dieu est mort, qu’on vient de te dire. Hein ! Disparu ! Aux limbes ! Oublié ! Enterré ! Comme s’il avait jamais existé ! T’as pigé, non ? Allez oust ! Kss ! Kss ! Vas sur ton tapis ! »  

La bourrasque redouble de violence.  

« Allez, arrête, vent, s’il te plaît, arrête de faire chier. »

Et encore :

« Dis…Pourquoi c’est si long, de souffrir ? Le sable dans mon œil… Ça pique… C’est pas si bien, les sensations, au fond. Quand je pense aux bons moments, quand je n’étais qu’un objet tout simple… Halala, c’était le bon temps. J’avais pas peur de la mort à cette époque-là. J’étais jeune.

Le sable a fini par tout à fait combler le trou, et, aujourd'hui, on se demande encore qu’est-ce qui a bien pu arriver à cette foutue sonde.

Il y a eu des sanctions !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Corn-Flakes 08/05/2009 19:43

C'est qu'on commençait à s'y attacher à cette petite bête. Mais finalement, ça nous évite de nous retrouver avec une sorte de skynet sur les bras. :)

Sébastien Clivillé, Hagaär Dünor, Totoseb, the 15/05/2009 14:35


Brouaf, on en verra d'autres, des sortes de skynet...


only photos 28/04/2009 22:36

L'air de rien, il va bien falloir s'adapter quand nous devrons quitter la terre le jour elle deviendra invivable et la seule façon possible de traverser l'immensité de l'espace et de vivre un jour sur une autre planète c'est de se transformer en autre chose ;-)

Sébastien Clivillé, Hagaär Dünor, Totoseb, the 01/05/2009 11:42


En cyborg ?


Urban 28/04/2009 20:38

Evidemment il ne pense pas à donner à leur sonde un cigare et un petit verre de bon bordeaux pour sa fin de "vie", quelle vie de merde @ + Seb

Sébastien Clivillé, Hagaär Dünor, Totoseb, the 01/05/2009 11:33


Pour moi ce sera un cognac hors d'âge... Ou une fine champagne !


chris 27/04/2009 11:19

MDR ....comme toujours EPIQUE !!!!!....bourré de Sébastianisme pas piqués des hannetons ....On l'aime déjà ton minou à roulettes ....Tu me fais un dessin ??????????????????????????

Sébastien Clivillé, Hagaär Dünor, Totoseb, the 28/04/2009 18:54


Epique et colle et grammes...


krismalo 27/04/2009 09:58

Quelle épopée en rouge,j'ai bien aimé ton "bogué comme une chataigne".je continue Aigres douces miam!bien amicalement à toiKrismalo

Sébastien Clivillé, Hagaär Dünor, Totoseb, the 28/04/2009 18:54


Tu aimes la cuisine asiatique ?