Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
HUGGYHOME

Déontologie bien ordonnée

30 Mai 2014 , Rédigé par Hagaär Dünor-Toxic Avenger

Entre journalistes et politiques, ça couche. Et savoir qui couche avec qui, ça nous intéresse : François Hollande et Valérie Trierweiller. Arnaud Montebourg et Audrey Pulvar. DSK et Anne Sinclair. Valérie de Senneville (Les Echos)et Michel Sapin. Vincent Peillon, et Nathalie Bensahel (du Nouvel Obs). Béatrice Schonberg et Jean-Louis Borloo… Voilà, pour quelques couples officiels, passés ou actuels. On s’en tape le coquillard, de savoir qu’ils soient ou fussent ensemble, au fond, même si notre voyeurisme aimerait en savoir plus sur le processus de séduction : il faut voir comme on se jette sur les « Voici » dans les salles d’attente des médecins !


Mais tout de même : on imagine que les conversations politiques ne s’arrêtent pas au seuil de la chambre à coucher. Une promiscuité qui pose certainement un problème d'objectivité à la journaliste, même si elle s’en défend. Mais comment expliquer une question vraiment méchante à un opposant de son conjoint ? En général ces femmes sont contraintes à se mettre en retrait du journalisme politique, mais personne ne les avait forcées, non plus.


En fait, y’a que moi qui ai pas le droit de croquer. Bon, je ne vais pas trop m’en plaindre, parce que je me verrais mal fouetter les fesses du gros maire de ma petite commune, même si je suis rémunéré. Il y en a qui aiment, mais moi, c’est pas ma came. Ça n’a pas l’air d’être son genre non plus, au maire. Quand je leur brandis mon micro sous le nez, je sens bien leurs regards lubriques, leurs haleines fétides, mais c’est pare qu’ils sortent de repas bien arrosés… Déjà que je refuse les bouteilles de cidres du paysan parce que je n’ai pas le droit aux cadeaux des interviewés, c’est pas pour aller récolter des faveurs sexuelles des élus qui espèrent que je parle d’eux en bien dans mon canard. S’ils veulent que je parle d’eux en bien, ils n’ont qu’à bien travailler pour leur communauté. Na. En plus, ma femme est très jalouse, et, dans les villages, tout se sait.


Non mais quand même, quand on veut être crédible auprès du public, il faut faire attention à son comportement. Un politicien et une journaliste qui couchent ensemble, ça fait mauvais genre. On se dit que ces deux deux-là s’entendent pour nous la faire à l’envers. En même temps, on ne peut pas faire de loi qui interdirait de telles unions. Ça ferait penser au statut des juifs sous le régime de Vichy, un peu, non ? Et puis les législateur ont plutôt tendance à s’amnistier qu’à s’amender, de toutes façons.

Lire la suite

Le FN enfin responsable !

22 Mai 2014 , Rédigé par Hagaär Dünor-Toxic Avenger Publié dans #LES JUSTES

 

Des Français, il y en a qui ont des problèmes, réels ou ressentis, qui ont l’impression que les responsables politiques n’arrivent pas à les aider. Alors ils ont peur. Peur du chômage, de l’avenir, de la mondialisation et surtout des bronzés. Y’a rien de mieux que de haïr les étrangers pour exorciser ses propres peurs, que de se sentir entre soi. Des Français en sont donc venus à détester l’ensemble de la classe politique, qu’ils juge incompétente.  Alors ils en viennent à voter pour le Front national, sans se souvenir des municipalités conquises par l’extrême droite dans les années 90, ressorties exsangues de l’aventure, avec un monde associatif anéanti, les livres expurgés des bibliothèques, les indésirables licenciés, les affaires de corruption. Ces Français-là ont la mémoire courte…


Pour un parti mené d’une main de fer, pas une oreille qui dépasse, avec à sa tête une clique familiale dont la fortune s’est faite sur des héritages qui ont donné lieu à plusieurs procès. Pierrette Le Pen, divorcée du vieux, parlait des millions de ces héritages bien planqués en Suisse. Oublions le soutien à Bachar El Assad, à Vladimir Poutine, à Saddam Hussein en son temps… Si le discours du front national est officiellement expurgé d’extrémisme, il pratique un autre langage en interne, toujours teinté de racisme, d'antisémitisme et de nostalgie pour le nazisme, témoin l’Internet envahi par les trolls fachos.


Revenons sur Hénin-Beaumont, où le maire Steeve Briois s’est bien implanté. Il peut remercier la gauche locale qui s’est démenée, à force de magouilles et petites trahisons entre amis, à pousser ses électeurs dans les filets du FN. Pour résoudre les problèmes économiques c’est un drôle de choix que cet épouvantail, inquiétant et isolé : qui va investir dans de ce territoire ? 


À moins d’ôter les mots « liberté, égalité, fraternité » de notre devise, le FN ne sera jamais un parti républicain, même s’il n’a rien contre les arabes ou les noirs, du moment qu’ils s’appellent Bachar el Assad ou Dieudonné M’Bala M’Bala.


On les verra à l’usage, les fascistes. Mais que ceux qui attendent de voir pour croire ne s’attendent pas à des miracles.

Lire la suite