Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
HUGGYHOME

A BAS LA GUERRE !

10 Novembre 2008 , Rédigé par Sébastien Clivillé, Hagaär Dünor, Totoseb, the Toxic Avenger

Demain, c'est le 11 novembre.

C'est bien férié, le 11 novembre, n'est-ce pas ?
Qu'est-ce qu'on fête ?
La Sainte-Victoire ! La fin du massacre de 14-18 !
Je pense souvent à mon bisaïeul, Adrien Perrier, "Mort pour la France" à 34 ans, laissant une veuve et quatre petites filles. Quand je pense à cette tuerie, le sang me monte à la tête, je fulmine contre... je ne sais trop contre quoi, ni qui, le nationalisme, l'esprit de clocher, la propagande, l'armée, le capitalisme, la soif de sang, la Marseillaise, le caporalisme, le sens de l'honneur... La bêtise en général, quoi.
Un dessin d'Adrien sur une écorce de bouleau



Je pense souvent à tous ces pauvres gars, quelque soit leur nationalité, dont le sang, impur ou pas, abreuve nos sillons.


A BAS LA GUERRE !

Jérôme Verroust nous présente toute la vie du "36ème Régiment d'Infanterie, des Normands dans la Grande Guerre." Merci à lui, pour qu'on n'oublie rien.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Le huron 12/11/2008 12:09

Il y a ausi "La peur" de Gabriel Chevalier.

Sébastien Clivillé, Hagaär Dünor, Totoseb, the Toxic Avenger 13/11/2008 22:55


Chacun y est allé de son petit carnet.... C'est toujours plein d'enseignement ; on devrait rendre ces lectures obligatoires pour les jeunes du monde entier.


gazou 11/11/2008 20:30

Je suis contente que tu aies mis dans ta liste"la Marseillaise"...Je ne comprends pas comment une nation civilisée peut accepter d'être représentée par un chant aux paroles si meurtrières.Ce chant est un chant de barbares,de monstres qui ne songent qu'à montrer leur force et à tuer.J'ai honte de penser que cela représente mon pays

Sébastien Clivillé, Hagaär Dünor, Totoseb, the Toxic Avenger 13/11/2008 22:47


C'est vrai c'est la honte cet hymne. Surtout depuis que Hortefeux (Dieu ait son âme) a voulu en faire un instrument à emmerder les pas-fwançais-bien-dchez-nous.


Hervé 11/11/2008 18:27

Morts pour qui ?Morts pour quoi ?Morts...Pour rien ?Ils étaient nos grands-pères, ils étaient nos pères.Ils étaient tout, et ils ne furent plus rien.Maudite soit la guerreMaudites soient toutes les guerres !Craonne, pendant l'offensive Nivelle : 900 morts par jour en moyenne.

Sébastien Clivillé, Hagaär Dünor, Totoseb, the Toxic Avenger 13/11/2008 22:43


Et maudites soient les armes et la chasse !


philippe 11/11/2008 09:41

Je reviens lire ta réponse à mon commentaire et je parcours les autres réponses...Beaucoup reflettent les belles phrases des livres d'histoire de l'Ecole de la "Raie publique". Paraîtrait "QU'ILS" partaient la fleur au canon et la chanson vengeresse en bandoulière...N'oublions pas qu'ILS avaient reçu un "Ordre de mobilisation"... si tu ne t'y pliais pas, c'étaient les gendarmes qui déboulaient et, ni une ni deux, le bataillon d'exécution pour désertion !On a quand même pas oublié la chanson de Boris VIAN : "le déserteur" ? Même si cette chanson se rattache à la guerre d'Algérie... les paroles valent pour toutes les guerres ! Quelle connerie la guerre !Et c'est toujours pareil... il y a ceux qui la déclarent et ceux qui se font tuer.

Sébastien Clivillé, Hagaär Dünor, Totoseb, the Toxic Avenger 11/11/2008 15:57


Vois la réponse précedente à ce sujet... "Le déserteur" n'était pas dans l'air du temps.


Heureuse 11/11/2008 09:35

Le meilleur réquisitoire que j'ai lu contre cette boucherie est "voyage au bout de la nuit". il dénonce l'hypocrisie de "l'héroïsme" qui envoie de pauvres gars se faire tuer."- Oh ! Vous êtes tout à fait lâche, Ferdinand ! Vous êtes répugnant comme un rat... - Oui, tout à fait lâche, Lola, je refuse la guerre et tout ce qu'il y a dedans... Je ne la déplore pas, moi...  je ne me résigne pas moi... Je ne pleurniche pas dessus moi... Je la refuse tout net, avec tous les hommes qu'elle contient, je ne veux rien avoir à faire avec eux, avec elle. Seraient-ils neuf cent quatre-vingt-quinze millions et moi tout seul, c'est eux qui ont tort, Lola, et c'set moi qui ai raison, parce que je suis le seul à savoir ce que je veux : je ne veux pas mourir." "Quand on n'a pas d'imagination, mourir c'est peu de choses. Quand on en a, mourir c'est trop."

Sébastien Clivillé, Hagaär Dünor, Totoseb, the Toxic Avenger 11/11/2008 15:55


Ha oui, il est génial ce bouquin... "Le feu" de Barbusse est bien aussi. J'ai toute une série de livres de témoignages de poilus. Ils partirent VRAIMENT la fleur au fusil en 1914, avec l'envie d'en
découdre, pour libérer le sol national, défendre leur patrie... On a du mal à s'imaginer aujourd'hui la mentalité de l'époque, c'était un autrte monde. Bien sûr, après quelques mois de tranchées,
ils réalisèrent comme Ferdinand toute l'horreur absurde de cette guerre-là. Mais cette vision patriotique et héroïque n'est pas qu'une iconographie de la propagande de l'époque : on a du mal à le
comprendre avec nos esprits modernes et rongés par le pacifisme hippie, mais leurs témoignages le font ressortir. Il s'agidssait bien de se sacrifier pour libérérer son pays.
De Céline, mon préféré, c'est tout de même "mort à crédit", qui introduit tout.
Ensuite, il a tout de même exagéré, non ?