Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
HUGGYHOME

Articles récents

Rendez-vous

21 Janvier 2008 , Rédigé par Sébastien Clivillé, Hagaär Dünor, Totoseb, the Toxic Avenger Publié dans #PERSONNELLEMENT -MOI - JE

En a t'on oubliés, des amis, sur le bord de la route ! Et quand ils ressurgissent des limbes de tout ce que l'on croyait perdu ? Alors on s'aperçoit qu'on a soi même bien vieilli. Parfois, tout le monde a trop changé ; on a même honte des conneries qu'on a pu faire ensemble. Quand je croise un vieux copain perdu de vue depuis des années, je lui demande si par hasard c'est pas chez lui que j'ai perdu mon portefeuille en 1994. On sait jamais.

Non, mais quand on est adulte, je trouve qu'il est plus difficile de se faire de nouveaux amis, on est moins spontané, on se méfie, et puis aussi et surtout, il y a la bienséance, on ne veut pas déranger, on n'est pas dans l'épate...

Mais quand même : il y a quelques semaines, je suis allé visiter ma tendre dans son doux pays de l'Hérault ; la délicate et angélique Quichottine et son antijumelle démoniaque Chris m'ont rejoint à la gare de Lyon (à Paris), juste pour faire ma connaissance. Elles venaient de loin. On ne se connaissait que par photo, courriers et messenger interposés. Nous ne nous étions même jamais parlé de vive voix, et voilà t'il pas que, pour l'heure que nous nous étions consacrés les uns aux autres, nous nous sommes laissés aller à disserter sur l 'amour éternel ! Sous notre petite bulle bulle, autour de notre table, les voyageurs trébuchaient dans leurs valises et les moineaux parisiens, toujours insolents, venaient voler les miettes de mon jambon-beurre. J'ai presque même réussi à ne pas renverser mon grand café, je crois que c'est Chris qui a sacrifié au rituel. Non, parce qu'à peine copains en vrai, on a aussitôt mis en place nos rituels. N'importe quel sociologue vous le dira, l'amitié est pleine de rituels. Désormais, quand nous nous rencontrerons à nouveau, Quichottine nous rappellera les méfaits du tabac, pendant que nous nous cacherons pour fumer en redoutant l'amende ; enfin, moi, qui suis un ancien pauvre et qui n'aime pas payer des amendes (Chris s'en tape le coquillard).

Bref.

J'ai été heureux de les rencontrer, et touché, aussi.

Droit au coeur.

Je sais que tout le monde n'aime pas les bisouilles sur la blogosphère (c'est vrai qu'ici on se bisouille un peu facilement), mais les filles je vous embrasse bien fort toutes les deux. J'ai trouvé cette rencontre improbable d'un romantisme vraiment hors de ce siècle si cynique. Patience : j'aurai bientôt une connexion dans mon génial petit appart à la ferme que je me suis trouvé à la campagne, où je me sens bien, c'est mon chez-moi, aussi je vous recontacterai en privé. A., nous sommes presque voisins... Je viendrais bien prendre le café chez toi, te présenter mes petits et tailler le bout de gras, qu'est-ce que tu en penses ? Un dimanche ?

Passer des relations cordiales à l'amitié est plus long quand on est grand, non ?

EH ! Vous, les copains parisiens ! Contactez-moi, je passe par votre belle ville jeudi matin, je suis dispo vers 11 heures, on va prendre un café ? hagaardunor@hotmail.fr, c'est mon adresse !

Lire la suite

Different colors One people

20 Janvier 2008 , Rédigé par Sébastien Clivillé, Hagaär Dünor, Totoseb, the Toxic Avenger Publié dans #PERSONNELLEMENT -MOI - JE

Mais si, ce bleu. Forcément. Il est jean. Vieux, mais bon. Pas mal du tout. Il suffit de savoir le regarder. je pourrais même m'en faire un panatalon. Pour sortir. Pour aller danser la tectonic. Et puis, ça changerait du marron, non ? Sans trou, à ma taille, repassé, au besoin. Ce bleu, ce bleu... Il ira bien à mes nuits !
Lire la suite

Du hasard ou pas

19 Janvier 2008 , Rédigé par Sébastien Clivillé, Hagaär Dünor, Totoseb, the Toxic Avenger Publié dans #JE veux RIMER (powems)

Il n'y a pas de loterie
Aujourd'hui
Nous ici
Avec qui
A minuit
Fait-on de la philosophie
De la géométrie
En Grec aussi
Sinon avec son tendre ami

Lire la suite

CHAPITRE PREMIER

18 Janvier 2008 , Rédigé par Sébastien Clivillé, Hagaär Dünor, Totoseb, the Toxic Avenger Publié dans #JE veux RIMER (powems)

Premier chapitre terminé
Livret refermé
Sur le premier cahier
Gratté
Gratté
Mon crayon à papier
A creusé
Jusqu'à la trame 
De la dernière marge
De l'ultime page
Des rimes jolies
Ou bien des brames infâmes
Légers
Ou par  gros paquets
Ponctués
Au medianoche

Lire la suite

Féministes !

17 Janvier 2008 , Rédigé par Sébastien Clivillé, Hagaär Dünor, Totoseb, the Toxic Avenger

Tiens, c'est décidé : désormais, je vais me lancer dans un créneau porteur, et vous mettre de la publicité partout, il faut bien que je gagne un peu de pognon, merde.

Je vais faire un blog féminin : des bons plans sorties, des astuces maison, des conseils beauté, des fiches cuisine, des dossiers astro, et bien sûr le courrier du coeur.

Aïe ! Non ! Pas sur la tête !

Lire la suite

Timide

17 Janvier 2008 , Rédigé par Sébastien Clivillé, Hagaär Dünor, Totoseb, the Toxic Avenger Publié dans #PERSONNELLEMENT -MOI - JE

 

Allez. Allez ! Debout, fainéant ! Allez... Attrape ton téléphone. Je m'en fous si c'est cher : appelle-les. Ils ne vont pas te bouffer. Tu n'as rien à perdre. Allez... Allez ! Sois pas timide ! Tu sais parler, quand même, tu passes des heures à ça ! Oublie ce qui est perdu, dis toi que c'est bien loin, là-bas, derrière. Entre directement dans le vif du sujet, piétine l'introduction !

Allez !

Lire la suite

Paradoxe du soir

17 Janvier 2008 , Rédigé par Sébastien Clivillé, Hagaär Dünor, Totoseb, the Toxic Avenger Publié dans #JE veux RIMER (powems)

J'ai chaud sous la couette, mais si j'enlève ma chemise de nuit
J'aurais froid
Je voudrais bien dormir, mais ça m'empêcherais de parler
Avec toi
mais ? Parlé-je avec toi pour de vrai, ou te parlé-je 
En rêve ?

Lire la suite

Au matin -2-

16 Janvier 2008 , Rédigé par Sébastien Clivillé, Hagaär Dünor, Totoseb, the Toxic Avenger Publié dans #BIOSPHERIQUE

Tchakatchaka.
Tchakatchakatchakatchakatchakatchakatchakatchakatchakatchaka.
Tchakatchakatchakatchakatchakatchakatchakatchakatchakatchakatchakatchaka.
Qu'elle n'en finisse donc jamais, la  petite musique de ta brosse à dents ! Appuyé à ton dos, je lève le nez, je te hume, mentholée, rougissante, enthousiaste, la bouche pleine de dentifrice.
Lire la suite

Trop bio

15 Janvier 2008 , Rédigé par Sébastien Clivillé, Hagaär Dünor, Totoseb, the Toxic Avenger

Oh oh... Fhu ! T'as vu ? Les étoiles dans mes yeux ? C'est grave ? Ça me brûle ! Des serpentins, des cotillons, des moucherons,c'est la fête ça me vole devant , je ne sais plus où donner des yeux .  Je me serais posé moins de questions si ça avait été le jour de l'an à minuit, mais ça m'est arrivé assis dans le lit  ;  j'ai les mollets coulés dans du béton, des billes hétéroclites me roulent sous la plante des pieds, les yeux qui brillent, coulent. Non, douanier, je n'ai rien fumé depuis au  moins...
Mais qu'est-ce qu'il m'arrive, alors donc ? ?
C'est la félicité d'être en vie, et d'aimer, d'aimer, d'aimer...
Vous connaissez ça, brigadier?
Je me sens pur, rose, doux...
Complètement bio !

Lire la suite

Même pas mort

14 Janvier 2008 , Rédigé par Sébastien Clivillé, Hagaär Dünor, Totoseb, the Toxic Avenger Publié dans #COPAINS

Merci Angélique pour la proposition, si j'avais su j'aurais économisé 700 zoros. J'aurais bientôt une connection, mais avec France Telecom, pour une création de ligne, tout est tout de suite très compliqué. Si en plus je m'amuse à manquer les rendez-vous qu'on me donne... On n'est pas rendu... Enfin, j'ai un ordinateur... Mais je ne sais pas graver des fichiers. Je suis très très con avec ces machines... J'en reste baba... Je mets des points de suspension partout...
Je pense souvent à vous, perdus, sans moi...
Non ?
Ah...
Disons que j'aurai une connection bientôt, que je ne me suis pas arrêté d'écrire, que j'ai vendu ma maison, que j'ai un nouvel appart, à la campagne dans une ferme, un vrai, avec des câbles pour la télé et tout, j'ai plus qu'à acheter une télé. J'aurais préféré le téléphone. Et que je suis amoureux, aussi, c'est important. C'est même par là que j'aurais pu commencer. Non ?
Je vous bise. J'ai pas le temps de vous répondre ou de vous visiter, mais je searai bientôt de retour, pour ceusses que ça intéresse.
Lire la suite