Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
HUGGYHOME

Les belles vacances dont vous êtes le héros

19 Novembre 2012 , Rédigé par Hagaär Dünor-Toxic Avenger

 

1. Vous ne supportez plus le boulot ni ce temps pourri : il est temps de préparer vos vacances. Vous allez sur Internet dénicher la bonne affaire ? allez au 3. Si vous décidez d’aller rejoindre votre belle-famille à Berk-Plage, allez au 5.

2 Votre moitié vous fait remarquer que le parapluie, vous l'avez, comme un gros con, rangé tout au fond du coffre, et que c'est pas Dieu possib' d'être aussi abruti, et qu'il faut toujours écouter sa mère, qu'elle supporte pas qu'on arrive en retard, la voiture démarre en trombe, vous prenez le char à voile sur la gueule. Vous avez perdu !

3. Vous trouvez un hôtel ****, hammam, safari, buffet à volonté, vol compris - pour Monbasa, Kenya. Vous entrez vos coordonnées bancaires, mais la banque refuse le paiement. Allez au

4. Votre moitié dit que ça ne vous dérange pas toujours, un homme qui sent bon et qui ne pique pas. Vous faites vous-même le tri dans son merdier, et vous gardez le parapluie, sous ses œillades lascives. Allez au 6.

5. Vous préparez les bagages pour le Pas-de-Calais : bottes, pulls, cirés, épuisettes et cerf-volant… Votre moitié ajoute tout le nécessaire : vêtements de soleil, de pluie et mi-saison, chaussettes de tennis, de marche, de piscine, de pétanque, slips de bain, de sport, de soirée, un paquet de paquets de mouchoirs, un parapluie, une crème solaire, un après-soleil, un hydratant, une antiride, une crème de jour, une de nuit, un dépilatoire, un gommage… Vous l’engueulez parce qu’ « y a pas besoin de tout ce merdier » ? Allez au 7. Vous ironisez en lui disant que c'est vraiment une tarlouze ? Allez au 4.

6. La bagnole déborde, et pas moyen de fixer ce putain de char à voile sur la galerie ! Soudain, une goutte de pluie ! Pour trouver le parapluie, allez au 2. Pour demander à votre PACS si c'est vraiment une bonne idée d'aller à Berk, allez au 8.

7. Votre moitié sort de la pièce en vous accusant d’être un salaud sans-cœur. Vous faites le tri, mais vous gardez le parapluie, on sait jamais. Vous alllez au 6.

8Vous gueulez comme un veau : aller à Berck avec cet espèce de truc ? Tout émotionné, vous lâchez un tendeur qui manque de vous crever l'œil ! Vous vous précipitez dans l'appart,  hors de vous, vous vous connectez, vous videz le LEP et le livret A, vous achetez un aller-simple pour la Chine, un taxi vient vous chercher et vous refaites votre vie avec un éleveur de vers à soie, beau, compréhensif, cultivé et drôle à la fois. Vous avez gagné !

Clivillé

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article