Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
HUGGYHOME

Cachez ce réel que je ne saurais voir !

17 Mars 2007 , Rédigé par Seb Publié dans #BIOSPHERIQUE


le Salon de l'Agriculture a fermé ses portes, enfin. Chacun y est venu faire sa petite risette aux agriculteurs qui pèsent de moins en moins électoralement : c'est une espèce en voie de disparition. Seul quelques acrimonieux comme Zara Whites sont venus jouer les trouble-fête et nous rappeler que, que bien loin de ces grasses vaches pétantes de santé, de ces canards aux plumes brillantes et colorées, le sort des animaux destinés à l'abattoir n'est pas digne d'une civilisation qui se prétend évoluée. Ces animaux vivent entassés, encagés, emprisonnés par dizaines et par milliers. Le salon de l’agriculture, c’est bien joli, bien folklorique, et tous les animaux présents y sont sans doute bien traités. Mais ce n’est là qu’une image déformée de la réalité : c’est l’industrie agroalimentaire qui nous nourrit en masse, là où le vivant n’est plus qu’un objet, une production industrielle ; le Salon de l’Agriculture efface de nos consciences le long cri de souffrance de ce magma vivant, de la naissance à la mort, nous fait oublier l’empoisonnement de la terre. La réalité n’est pas le monde enchanté de la publicité, où le brave paysan français flatte sa bête avec amour et considération ; il y a au bas de la colline une exploitation de production laitière : les vaches à lait y vivent toute l’année avec de la merde à mi-mollet, et j’y vois souvent des veaux morts entassés avant enlèvement.
Nous ne voulons pas voir le réel : nous deviendrions tous végétariens, et ça, c’est pas bon pour l’économie, ça.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Sifranc le correcteur 24/03/2007 11:44

Bien dit!

seb 22/03/2007 09:24

Même pas peur. J'aime beaucoup ta photo avant "agression".

bio woman (cécile) 21/03/2007 20:46

comme tu dis:
"la liberté d'informer comporte des risques".....

Henri 20/03/2007 23:28

je connais bien ce monde là! il ne faut tout de même pas mettre tous les agriculteurs dans le même sac! Maintenant c'est une affaire d'offres et de demandes! Quand les consommateurs arrêterons de consommer de la viande, il n'y aura plus d'animaux en batterie! La demande est trop importante pour pouvoir élever le cochon comme dans le passé

raggamine 20/03/2007 10:59

ca fait vraiment plaisir de voir des gens se sentir concernés.
Merciiiiiiiiiiii