Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
HUGGYHOME

Le moi est haïssable. L'écologie aussi.

22 Janvier 2007 , Rédigé par Seb Publié dans #BIOSPHERIQUE

Il paraît que l’écologie est détestable, qu’elle est incompatible avec la dignité, la Dignité, pardon, oui, cette même Dignité à majuscule dont Delacroix drape la république sur ses toiles : à la lecture de certains commentaires abasourdissants, l’inclination écologiste confine au ridicule et encourt la vindicte populaire.

A y regarder de plus près, de l’avis le plus partagé (à environ 82,7%, si ça vous rappelle quelque chose), chacun convient de la nécessité vitale de préserver l’environnement et d’envisager un développement durable ; c’est que nous avons des enfants et que nous avons la faiblesse de les aimer assez pour vouloir leur léguer un monde vivable. On m’objectera que les écologistes devraient s’occuper des maux qui accablent l’humanité plutôt que de se préoccuper des bacs à fleurs et de la réintroduction d’animaux dans des endroits où ils sont de toute façon condamnés. Certes, mais il faut savoir que la politique environnementale se soucie aussi et d’abord du devenir et du bien-être du genre humain : les mauvais exemples que je viens de citer sont des opérations de communication qui ne valent que pour ceux qui y croient (même si, à l’annonce de la mort du dernier ours ou du dernier bouquetin des Pyrénées, je reçois un coup à l’estomac, comme quand un taliban explose un bouddha millénaire. Réaction d’esthète, posture romantique…). Et il ne faut pas penser que BB soit écologiste : son truc, c’est plutôt la détestation de ses semblables et le nationalisme, qui vont bien ensembles.

Mais alors, me demanderez-vous, si l’écologie n’est pas haïssable, qu’est-ce qui explique ces étranges diatribes à son encontre ?

A moins d’être pollueur-payé, je ne vois que quelques réponses à cette judicieuse interrogation : soit, premièrement, on devient anti-écologiste par défi envers le politically correct comme on lit Garaudy ou comme on se vêt en punk anarchiste. C’est vrai que les visions universalistes peuvent paraître désuètes, aux temps de l’égotisme et du chacun-pour-soi. Soit deuxièmement on est encarté au parti communiste Français, donc stalinien de la vieille école, et, de ce fait, on pense que tout ce qui est anti-nucléaire est condamnable, soit, enfin et troisièmement, on se place au-dessus de la mêlée et on se situe à un niveau géologique ; en effet, notre belle planète a déjà percuté des comètes, elle a connu des ères glaciaires et elle a vécu des épisodes super-volcaniques qui ont déjà provoqué des extinctions massives, et on peut de ce point de vue considérer homo sapiens comme un épiphénomène supplémentaire aux cycles naturels, et que la vie ne s’arrêtera pas à ça. Nous sommes une catastrophe comme une autre, et puisqu’il nous faut tous crever, autant jouir par tous les trous et ne pas se tourmenter du réchauffement.

Ou alors c’est juste pour me faire chier, et c’est réussi. Ou encore, c’est de l’humour au second degré et je suis vraiment trop con pour y comprendre quelque chose. Pourtant j’adore Desproges -dont l’humour avait l’avantage de me faire rire, je le concède.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Chris 26/01/2007 07:07

Bin j'avais pas l'impression de parler d'écologie mais de bon sens. Je ne crois pas être une adepte du nazisme déguisé quand je demande à bouffer des carottes sans plomb et du thon sans mercure...

Huggyhomer de permanence 25/01/2007 21:39

Robert.... X?

robert 25/01/2007 20:44

Moi, l'effet de serre, la couche d'ozone, j'avoue que j'avais pas toujours tout bien compris. Jusqu'à ce que je tombe sur le blog www.thedino.org
Y'a toute une série d'articles (des "leçons") qui expliquent l'énergie éolienne, les 4X4...
Ca s'appelle "Ecologie pour les nuls". C'est marrant et super bien fait.

ecnerolf 23/01/2007 20:05

Pardonnez-moi peut être suis-je blonde mais je ne comprends pas en quoi le fait de croire en l'homme faisait de l'abbé Pierre un anti écolo ?
Aimer la nature c'est mépriser l'homme alors, on peut pas aimer les 2 ?
Moi depuis que j'ai vu la mère d'une copie tremper un sandwich au fromage dans son café au lait, je pense que tout peut s'accorder à condition de le vouloir

orlando de rudder 23/01/2007 07:56

L'écologie, depuis sa naisance, c'est ce que résume un de ses papes, Aiken.*CE n'et rien d'aute et la d"fense (!) de la nature n'est qu'un prétexte anti-humaniste.Voici:

"Une mortalité humaine massive serait une bonne chose. Il est de note devoir de la provoquer.C'est le devoir de notre espèce, vis-à-vis de notre m!ilieu, d'éliminer 90% de nos effectifs" William Aiken, Earthbound: essays on environnemental ethics.
La nature va oins mal qu'onle dit et une autre pensée du monde, de la vie est à continuer: celle de l'humanisme et de la DIGNITE qui fait tant rire Seb!
Le monde catpitaliste a fait naîte l'écologie qui s'y oppose comme une équipe de foot s'oppose à une autre: c'et lemême jeu, la même fédértion,la même haine de l'hommee t la m^me volotné d tuer le "indésirables",les pauvres! On en est à vouloir ne plus vacciner dans le tiers-monde! C'est ça,l'écologie dans sa réalité: tuer! Au nom de la vie!
Je n'ai pas besoin de discuter: vous le savree maintenant. Comme les gens savaient au temps de l'ascencion d'Hitler, au temps de l'espansion du communisme... ET nous sommes qulques-ins (de plus en plus) à vous prévenir, pour la DIGNITE et les "grands mots" au quotidien en tant que pratique de vie.L'abbéPiere vient de mourir: lui, il voulait sauver les gens,les pauvres! Lui, il ne voulait pas , comme l'écologisme, éliminer la plupart des humains! Il a commencé par le prouver dans la Résistance et a continué! C'est ça,la dignité! L'abbé Pierre coyait en l'homme! Ne le méprisait pas ne le croyait pas mauvais! C'étati un anti-écolo sans le savoir! Il aimait la natue.Vaiment.PAs en la réinventant à la sauce écolo!