Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
HUGGYHOME

Welcome

14 Janvier 2007 , Rédigé par Seb Publié dans #PERSONNELLEMENT -MOI - JE

Je ne sais pas si aviez remarqué le nombre incalculable de pages narcissiques qui maculent la blogosphère. Des dizaines de millions. Et vazy que je te parle de moi, de ce que je pense, de ce que je fais, de ce que je dis, de ce que je bouffe, de mes vacances, mes morpions, mes bagnoles, mes collections, et papati, et patata. Ce que je fais EST important, comme le titre du chapitre sur les mômes de trois ans dans le bouquin de Brazelton, voilà. Ha, ces narcissiques ! Ils ne se prennent pas pour de la tourbe - j’aurais pu écrire « merde », mais nous nous interdisons ici, outre les calembours de seconde catégorie, la vulgarité- , hein ? Et toi, Ducon, tu y es pas, narcissique, peut-être ? me direz-vous.

Certes. J’ai même passé quelques pages à vous emmerder (on avait dit !) (arrêtez de m’interrompre tout le temps, je ne vais plus savoir ce que j’avais à vous dire, ça va m’énerver et je vais vraiment devenir grossier) avec mes angoisses existentielles, une catharsis, ça s’appelle, en grec, un défoulement.

Mais pas tant que ça. Pas que ça. Quand je me suis lancé dans l’aventure blogolistique, j’ai un peu surfé sur tout ce qui se faisait déjà en la matière. J’ai pris mon écumoire (un, une ?) et j’en ai retiré un peu de crème ; il restait beaucoup de petit lait. Comment faire pour un peu sortir du lot et ne pas ressembler à ces millions de nombrilistes qui nous racontent leurs vies quelconques et nous déclament leurs vers minables à longueurs de pages ?

Finalement, le blog que je comptais animer ressemblait beaucoup à ce que je voyais, ici et là, la technique en moins, parce qu’en plus je suis à peu près incapable de faire de fonds de pages inspirés et des animations en flash pour donner un peu de vie à tout ça. J’ai choisi un fond marron caca, bon, je mets des photos, je ne sais même pas si j’en ai le droit, je ne crois pas, mais je le fais quand même, sans vergogne.

J’étais condamné à rentrer dans le rang.

Oui, mais non : m’épancher tout seul, ça ne me servait pas à grand-chose sinon qu’à me gonfler l’ego. Autant aller reluquer des femmes fessues sur les sites spécialisés.

J’avais rencontré Marie Rnnd sur un petit site d’apprentis plumitifs, elle était meilleure que les gens qui fréquentaient l’endroit, il y a toujours un premier de la classe et c’était elle. Des chefs du site, j’avais l’impression que c’étaient des rombières qui se la jouaient « écrivains » ; bon, je ne suis plus adolescent depuis un bon bout de temps, même si j’ai du mal à l’admettre, mais j’avais affaire à d’authentiques vieux cons qui faisaient des critiques littéraires comme le tonton du réveillon parle des bougnoules. C’est pas parce qu’on se fait prendre en photo au milieu de piles de livres qu’on est qualifié pour parler belles-lettres.

Hm… Bref.

J’ai dit à Marie Rnnd, sur le site, là, c’est des nazes, viens chez moi, y’ a du feu, et puis comme ça à deux on essaiera de se tirer la bourre, on fera des efforts pour écrire mieux, y’a rien à gagner, mais on sera sûr d’avoir toujours AU MOINS un lecteur !

Non. C’est pas comme ça que ça c’est passé.

En fait, c’est François, alias Huggy, alias Chef, qui nous avait débauché, avec quelques autres, pour son site huggyhome.net (d’ailleurs vous pouvez y aller, nos textes les plus longs –les meilleurs- y sont publiés,les liens sont à gauche, là, voilà), qui a ouvert le blog pour moi, et moi j’ai demandé à Marie si elle voulait bien m’accompagner, elle a sauté à pieds joints dans la mare, et depuis on barbotte l’un à côté de l’autre. Je voulais pas rester tout seul, je suis très sociable, comme garçon. Narcissique, mais pas que. Tout ça pour dire que ce blog est aussi littéraire.

Et puis quelques blogueurs nous ont visités régulièrement, alors nous avons demandé à Marie-L, que nous avons reconnue comme taillée dans la même tranche de cake que nous, dite Hémiprésente, ou hemi pour les fainéants qui ne prennent même pas le temps de lui donner de la majuscule, de venir déconner sur notre page.

C’est pas si facile d’avoir des copains sur le net, malgré ce qu’on dit à la télé. Surtout au début. Il faut être précautionneux. A mes commencements sur Internet, j’allais directement à l’intime, mais avec les gens que l’on ne connaît pas, ça peut mener à des situations embarrassantes. Maintenant, je m’impose certaines limites et je ne veux pas en savoir plus que ce que l’on me donne. Et, pour ma part, quand je parle de ma vie privée, je mens effrontément (je ne suis jamais allé à l'armée, par exemple), à tout le moins je ne donne pas trop de détails. On commence par la camaraderie, qui suscitera peut-être l’amitié. On a toute la vie.

Hémiprésente, Elue à l’unanimité, même pas candidate, en plus. Alors maintenant, nous sommes trois, et ça fuse. Ha ! La saine compétition !

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Chris 18/01/2007 17:19

Angélique de Sancé de Monteloup!! Toute ma jeunesse mamie!! *en perds son râtoche*

Seb, ta narration de ta rencontre avec Marie est d'anthologie. Et des sites de rombières il y en a à tous les coins du wouaib, Marie au milieu ça devait être quelque chose! :))

Hemipresente 15/01/2007 14:53

... si ça se trouve t'aimes aussi la rhubarbe ... ??? ... !!!
mdr hémiprésente mais plénimerdeuse steuplé

mamie. 15/01/2007 14:27

Et en plus, l'angélique du marais poitevin, dite de Sancé de Monteloup, c'est mon héroïne préférée à moi. Surtout son mec. (pas ducon la joie du film, hein, le rescator, le vrai de vrai).

mamie. 15/01/2007 14:24

l'angélique confite, juste un peu filandreuse pour que ce soit meilleur, qui colle aux doigts et nique les dents, est un délice rare, à suçotter tout doucement en pensant à des choses diverses. je connais des ménagères de plus de quarante quatre ans qui en font des folies, et qui prient les Hémimerdeuses de surveiller un peu le fond de leurs propos.
Non, mais. Pis tu bosses un peu, fonctionnaire.

Hemipresente 15/01/2007 12:46

L'angélique est une plante ombellifère à tige cannelée cultivée dans le Marais Poitevin. Confite, l'angélique ressemble à n'importe quelle tige creuse ; son aspect peu engageant et outrageusement vert vitaminé ne donnerait à aucun être sain d'esprit l'envie de croquer dedans. Pourtant bon nombre de ménagères de plus de 70 ans continuent d'en truffer leurs cakes et autres gâteaux alors que leur dentier n'y résisterait pas, mais elles s'en foutent parce qu'elels font ça pour leurs ptits enfants ces vicelardes, elles à cause de leur cholestérol elles bouffent plus que des ptits Lu trempés dans le thé.