Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
HUGGYHOME

GRECS

18 Décembre 2006 , Rédigé par Seb Publié dans #NOUVELLES

Pari d’ivrogne

Quéquette au vent, coupe à la main et bassinet en tête, les Grecs avaient vraiment une drôle de touche.

Les Grecs ont inventé la démocratie il y a deux mille cinq cents ans : on payait les citoyens pour aller voter pour ceux qui les gouvernaient. Tous les gens du peuple n’étaient pas citoyens, sauf les hommes. Exemple : les femmes, les barbares et les métèques ; les esclaves étaient si peu payés que ce n’est même pas la peine d’en parler : ils servaient de femmes de ménage. Les barbares étaient moustachus, blonds aux yeux bleus, des étrangers pas nés dans le pays. Les métèques étaient les gens du village à côté. Les femmes étaient des femmes.

En Grèce, certains travaillaient, les autres faisaient du commerce, de la science ou même de la philosophie.

La philosophie consistait à aller embêter les honnêtes gens avec des questions gênantes. En général, on condamnait le philosophe à mort, surtout Socrate, roi des casse-pieds. Les philosophes grecs se promenaient tout nus et voici, en résumé, ce qu’il ressortait de leurs réflexions : on sait sans le savoir ce qu’on ne sait pas, mais il faut le savoir sinon on sait seulement qu’on ne sait rien. Sinon, trop, c’est trop, et trop peu, c’est pas assez : il faut bien rester au milieu. Pour finir, il faut profiter de la vie avec les copains parce qu’on ne sait pas de quoi demain sera fait.

Les savants grecs sont encore bien connus de nos jours : Archimède, Euclide, Pythagore, Hypoténuse… C’est depuis ce temps-là qu’on sait que les baignoires ne doivent être remplie à ras-bord, sinon quand on y entre ça déborde, que les bateaux peuvent flotter, et qu’on a beau essayer de les tordre, les parallèles ne se croisent jamais-jamais.

Les Grecs avaient beaucoup de dieux facétieux dont la copulation était la principale occupation. Aux origines, Ouranos mis le KO en forme. Poséidon était le dieu des mères ; il vivait dans l’eau avec une fourche. Apollon jouait de la guitare à la sortie de la messe et Dionysos payait le coup à boire. A cette époque, on m’aurait vu à l’église tous les dimanches.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

marie 19/12/2006 10:45

ha, c'est ça que je te croise plus souvent au bistro qu'à l'hôtel

jpou 19/12/2006 09:17

A cette époque, y avait pas d'église. ;-)