Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
HUGGYHOME

DE L'HUILE DE SALADE DANS LES MOTEURS

24 Juillet 2006 , Rédigé par Seb

Apathie caniculaire ? Arrivée du tour de France ? Sollicitations des enfants ? Trop de chardons à arracher ? C’est vrai qu’on ne me voit plus beaucoup sur le blog, ces derniers temps. Je crois surtout que je manque d’inspiration ; tous les sujets auxquels je pense sont empreints de pessimisme et de déclinisme, comme on dit dans les journaux. Les nouvelles ne sont pas réjouissantes, non plus. Je ne vois pas pourquoi je rigolerais. Je suis comme ça, absolu : quand ça va mal, ça va TRES mal.

Aujourd’hui, ça va : un pic épeiche m’a fait l’honneur de venir tambouriner au poteau devant la fenêtre ce matin et ça m’a mis de bonne humeur.

Il paraît que le climat se réchauffe. C’est pas moi qui dirais le contraire. Que calor. Des mauvaises langues prétendent que c’est à cause de la consommation excessive d’énergie fossile. Suggèrent qu’il faudrait changer ça. En ce qui me concerne, j’ai peur qu’il soit déjà trop tard. Et je me demande qui est-ce qui changerait le premier de comportement… Moi, peut-être ? Pourquoi moi, d’abord ? C’est le premier qui le dit qu’y est ?

Je ne serai pas contre. Je pourrais mettre de l’huile dans mon moteur, c’est vrai. Mais… C’EST INTERDIT ! Si les douanes vous attrapent avec de l’huile végétale dans le moteur, attention à la TIPP Taxe (…) sur les produits… pétroliers. On peut en mettre dans nos diesels : jusqu’à 30% (sauf si on a une voiture avec trop d’électronique, qu’on doit faire reprogrammer au-delà de 5%), et même 50% dans les moteurs à injection ancienne génération.

Pourtant… Quand Rudolf Diesel a inventé son moteur, il le faisait tourner avec… de l’huile végétale !

L’huile végétale, non toxique et biodégradable, ne représente pas de danger pour la nappe phréatique. Ne provoque pas de pluies acides (pas de rejet de souffre), absorbe plus de CO2 – à effet de serre- pendant sa croissance qu’elle n’en rejette pendant sa combustion. Ne provoque pas de guerres au Moyen-Orient. Des scientifiques ont découvert qu’on pouvait même en mettre dans la salade.

Rouler à l’huile végétale, c’est aider les agriculteurs à se libérer des aides européennes, permettre une production qui génère des aliments pour les bêtes à cornes (je ne parle pas des escargots) et qui remplacerait ce bon soja OGM dont nous nous méfions tant, produire du carburant au meilleur bilan énergétique… Arguments altermondialistes communisants et passéistes, je le concède. Il n’y aurait pas assez de surface en France. C’est même pas la peine d’essayer. A moins que les chercheurs ne mettent au point des moteurs au meilleur rendement, mais non, ils sont au service de firmes qui ne sont pas intéressées à l’éviction du pétrole. Il y aurait bien la recherche publique, mais c’est une autre histoire, on en reparlera.

Et la France ?

Une directive européenne vise à promouvoir l’utilisation de biocarburants dans les transports. En Allemagne, de plus en plus de stations service proposent de l’huile végétale. La France a du mal à s’y mettre. Certains emmerdeurs réclament le développement de cette production agricole et la liberté  d’acheter des huiles végétales pures directement chez le producteur. Ils veulent et exigent l’abrogation de la loi française qui dénie la loi européenne.

Il y en a qui ne doutent de rien.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

totoseb 31/10/2006 16:08

Continuons comme ça alors ?

Argh 31/10/2006 11:22

http://microscopage.over-blog.com/article-3294994.html

Les trackbacks veulent pas s'activer ce matin alors je met directement le lien de l'article qui répond au tien. L'huile végétale n'est pas une solution, ce serait un effroyable gaspillage. Déjà que je suis opposé à la surproduction de maïs à destination d'élevages en batterie, je ne vais pas être pour une production encore plus gaspillatrice. N'oublie pas, de plus, qu'il faut du pétrole pour faire pousser les plantes. Je ne parle pas des machines utilisées, mais de l'engrais. La production d'engrais nécessite du pétrole en grande quantité.

gzavié 17/08/2006 14:29

lu sur http://grenoble.indymedia.org/index.php?page=article&filtre=1&numpageA=1&id=3251 en garde a vue pour un moteur non polluant écrit le 10/08/06 à 23:56:54 par cp Cet article a été accepté par 2 modérateureuses. en garde a vue pour avoir roulé avec un moteur non polluant la justice non l’injustice de classe sous sarkozy Huile végétale pure : Un porte-parole de la Confédération paysanne en " garde à vue " Le 2 août dernier, Olivier Lainé, porte-parole de la Confédération paysanne de Seine Maritime, a été arrêté par les douanes alors qu’il procédait à des livraisons dans son véhicule professionnel. Son " délit " est d’avoir roulé avec de l’huile végétale pure. Ceci lui a déjà valu presque six heures de retenue douanière. La Confédération paysanne dénonce la duplicité de l’Etat, qui prône dans ses discours une volonté de progresser vers une plus grande autonomie énergétique des exploitations agricoles et de lutter contre l’effet de serre. Alors que, dans la pratique, les filières courtes sont entravées comme l’a montré récemment la décision de justice interdisant l’usage d’huiles végétales pures comme carburant pour des camions communaux dans le Lot-et-Garonne. De plus, la Confédération paysanne réaffirme son opposition à la stratégie gouvernementale basée exclusivement sur les biocarburants industriels. En effet, lorsque l’on considère l’intégralité de ces flières, elles ne présentent pas de bilans énergétiques et environnementaux satisfaisants, elles ne sont pas économiquement rentables et elles profitent exclusivement à des lobbies agricoles et pétroliers sans considération pour le développement de l’économie locale. Contacts : Olivier Lainé, Porte-parole de Seine Maritime : 06 08 54 99 26 Jean-Jacques Bailly, Secrétaire national : 06 80 13 44 41 http://www.confederationpaysanne.fr/article.php3?id_article=932

marie 01/08/2006 09:07

xavier, tu lis trop, et des choses trop difficiles à comprendre.pour regarder les oiseaux, c'est pas dur, tu te perches comme eux, à une fenêtre, ou dans un arbre, tu te fais oublier, mieux, tu t'oublies, et tu verras que les corneilles, si y'en a chez toi, font du tobogan dans les courants d'air, que les hirondelles font des concours (oui, en vrai) d'acrobaties, et que d'autres, que je ne peux pas identifier, font des concours de chants improvisés, en reprenant une même base qu'ils agrémentent d'impros absolument invraisemblables. Et sans ouvrir un seul livre...

marie 31/07/2006 18:49

Bon, ça ne s'arrange pas, hein.