Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
HUGGYHOME

Guy Drut lessivé

31 Mai 2006 , Rédigé par Seb

Eh oui Guy, c'est bien toi qui as gagné la médaille d'or

Dès que j’ai ouvert les yeux, ce matin, j’ai pensé à Guy Drut.

Mais oui, vous savez, l’autre, là, Guy Drut, l’ancien ministre du sport ! Le vainqueur du 110 m haies (je vous parle de ça c’était il y a trente-deux ans), l’athlète ! Mais oui, Frisaplat, c’est ça, excusez-moi, j’aurais dû commencer par là, un sobriquet, c’est tout de suite plus parlant… Pourquoi j’ai pensé à lui ? Je ne sais pas. Peut-être est-ce que c’est parce que j’ai rêvé de démission ?

M. Drut a été amnistié par son ami Jacques Chirac. Comment ça, qui ça ? Ha non, ça ne va pas recommencer !  Jacques Chirac, c’est le président de la République Française, et je vous prierai de ne pas négliger les majuscules : Jacques Chirac , c’est le vieux monsieur qui a perdu ses lentilles et qui cause dans le poste de télévision. Hé, il faut s’informer de temps en temps, hein, y’a pas que Confessions Intimes, dans la vie. Eh bien, quand un ami de Jacques Chirac est en délicatesse avec la justice, il peut compter sur son compère.

J'explique.

M. Drut était condamné à quinze mois de prison avec sursis et quelques milliers d’euros d’amende (50), pour les anciens, multipliez ces quelques milliers par six virgule cinquante-cinq neuf cent cinquante sept et des bananes, ça vous donnera le bon chiffre, et pour les très très vieux, multipliez encore ce tout-là par cent, mais alors là ça m’étonnerait franchement parce que les très très vieux n’ont presque pas Internet ; je le sais parce que sinon les hard-rockers satanistes Finlandais (ce qui fait quand même beaucoup) n’auraient jamais gagné le concours de l’Eurovision, mais c’est une autre histoire.

M. Drut condamné.

Ah bon ? Un si grand champion !

Pourquoi ? Oh, pour quasiment rien, pour une broutille, un emploi fictif, ça s’appelle : vous avez un employeur, vous avez des fiches de paie, un très bon salaire, vous payez vos cotisations sociales (quand même), tout comme en vrai, sauf qu’au lieu d’aller au bureau tous les jours –ou à l’atelier, au chantier, bref, vous vaquez à vos occupations personnelles, je sais pas, moi, comme promouvoir Paris pour accueillir les Jeux Olympiques (on l’a échappée belle -arrêtez de me faire rire j’ai un lumbago, ça fait encore plus mal, c’est pas sympa). Est-ce qu’il avait aussi des primes ? De transport ? De panier ? L’histoire ne le dit pas, mais pourquoi pas ? Mais vous ne travaillez pas pour votre employeur. Surtout pas : sinon l’emploi ne serait plus fictif du tout, sinon, et tout serait à recommencer depuis le début. D ‘ailleurs, M. Drut l’a dit et répété lui-même : s’il n’y a pas de traces de son travail (à part les fiches de paie) c’est parce qu’il est meilleur à l’oral qu’à l’écrit. Eh ! C’est un sportif, que voulez-vous ? Encore une innocente victime des défaillances de notre système judiciaire. Se sentant donc victime d’une abjecte iniquité, M. le Ministre (je crois qu’on a droit au titre – et au salaire- A VIE) a téléphoné à son ami Jacques Chirac (je vous ai déjà rappelé qui c’est), et il lui a expliqué sa petite affaire. L’autre lui a dit de lui faire un petit courrier en bonnet haut-de-forme, et hop, le tour était joué ! Ça n’a pas traîné ! C’est un pouvoir du président de la république, notez que je lui enlève ses majuscules, ça lui apprendra. Ça date d’avant Louis XVI. Au motif qu’il a eu une médaille d’or. Bon. Bernard Lama, quand il a eu fumé un joint, aurait pu bénéficier de la même, mais il n’a pas penser à écrire. Tant pis pour lui. Pourtant il était Champion du monde de foot, ce qui a quand même plus de gueule qu’une vulgaire médaille d’or au 110 mètres haies dans les années 70, non ?

La gauche proteste, la droite rougit, Bayrou nous dit qu’il nous l’avait bien dit, nananère, et nou espérons que le(a) prochain(e) président(e) nous absoudra de nos menus péchés et autres stationnements gênants.

Voilà.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

phil 05/06/2006 07:50

Vive la France

Seb 31/05/2006 18:59

Avé les bras, comme ça. wopla !

marie 31/05/2006 18:07

ouais, parce qu'on commence à en avoir marre de soliloquer comme des cons. surtout moi. lui au moins il a un lecteur qui passe de temps en temps.et on dit pas clivilléen, on dit civilesque, ça fait épique. et en plus il sait très bien faire le moulin à vent.

Seb 31/05/2006 16:46

A ce propos si vous connaissez un moyen d'augmenter notre audience... Gzav, toi qui as des relations, tu connais personne chez antenne 2 ?

gzaviÚre 31/05/2006 15:37

ça y est, on retrouve bien là le style clivilléen (quand ta célébrité excèdera cette seule localité qu'est ce blog, faudra bien qu'on se penche sérieusement sur la productiuon d'un adjectif plus fluide... clivilléesque ? guère mieux, d'autres idées ??).



"M. Drut a été amnistié par son ami Jacques Chirac. Comment ça, qui ça ? Ha non, ça ne va pas recommencer !  Jacques Chirac, c’est le président de la République Française, et je vous prierai de ne pas négliger les majuscules  (...)

M. le Ministre (...) a téléphoné à son ami Jacques Chirac (je vous ai déjà rappelé qui c’est)

C’est un pouvoir du président de la république, notez que je lui enlève ses majuscules, ça lui apprendra".



Voici ramassée ici un trait saillant et récurrent de la personnalité de son écriture, une partie de l' "ipséité" textuelle de sa plume, si vous voulez... Ce sont des arrêtres drolatiques qui passent bien... le gosier ne s'y oposent pas.

Bientôt, d'aucuns reconnaitront ce style, en soliloquant "tiens, ça c'est du Clivillé tout craché"...