Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
HUGGYHOME

Amour à l'échafaud 2

28 Juin 2008 , Rédigé par Sébastien Clivillé, Hagaär Dünor, Totoseb, the Toxic Avenger Publié dans #NOUVELLES


Poussé par la marée humaine, le cortège d’Augustin et Paulin arrive devant la Bastille.
Augustin gonfle le torse. Il ajuste fièrement l’outil à son épaule. Il a planté une feuille de marronnier à son chapeau, il a vu faire ça au café de Foy. L’échancrure de sa chemise laisse s’échapper quelques poils sauvages…
A la Bastille, les premiers combats ont eu lieu l’avant-veille au matin, à l'entrée du principal pont-levis du fortin. Une petite centaine de patriotes sont restés sur le carreau. Avant-hier, c’était le 14 juillet, le Gouverneur de la prison, De Launay, a refusé d'obéir à la milice et au peuple. Mais la Bastille est tombée sous le nombre, et De Launay s’est rendu. On l’a aussitôt massacré, d’ailleurs, et sa tête grimaçante est encore exposée au rempart.
Maintenant, c’est la liesse. En pantalons, les fiers sans-culottes déchargent leurs pétoires au-dessus des cris de joie : les filles ont piqué des cocardes à leur bonnet, on chante, on fait des rondes, on lance encore des fleurs… Partout, on parle des succès des patriotes, des nobles qu’on oblige à partir, de leurs maisons dévastées. Augustin crie sa joie avec les autres… Paulin aussi sent le parfum de délivrance et d’insolence qui flotte sur Paris, il entend le crépitement des feux de joie, mais, en ce qui le concerne, il reste légèrement décalé par rapport à l’exaltation populaire, planté dans les pattes de son maître :

 – Hola, l’Paulin, n’t’endors pas, l’ami ! On a d’la belle ouvrage qui nous attends ! Profite ! C’est un moment historique !

- Hé, Patron… C’est rien que des pierres à faire tomber, non ? Je croyais que vous vous occupiez pas de politique ?

- N’fais pas de mauvais esprit, Paulin. On dirait que tu ne te rends pas bien compte. On dirait que tu es à autre chose...T’es tout drôle, mon gars… Es-tu ivre ? Souffle-moi don' dans l’nez, là, pour voir un peu... Tu n’as pas bu avec ces coquins, au moins ? Allez, souffle donc !

- Maître ! Je bois jamais !

- Non, tu as l’haleine aussi fraîche qu'une pucelle. Ou alors… Dis moi ? Regarde-moi un peu dans les yeux, là ? Ho, toi… A rougir comme ça… Tu rêvasses à ta bonne amie, hein ? T’es amoureux ! Allez, avance donc ! Y’a du boulot, imbécile !
Paulin reçoit une petite tape derrière la tête qui fait tomber son chapeau. Le bel adolescent s’empourpre encore plus… La France est en train de changer autour de lui, et lui, petit monsieur… Il pense à sa si jolie Louise… Il aimerait tant respirer ce vent délicieux avec elle ! L’ancien monde s’écroule, et lui, petit bonhomme épris, il songe surtout au moment où il pourra la serrer contre son cœur… Il évoque son parfum, parce qu’elle sent sacrément bon, la Louison, c’est son parfum à elle, son odeur de fille… Il pense à elle tout le temps, en fait : en se débarbouillant, en buvant la soupe au chantier, et aussi quand Augustin lui explique les outils… Il y pense même pendant la Révolution ! Paulin est amoureux de Louise, et toute la journée, son cœur s’envole par-dessus les clameurs de la foule.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

La bernache 01/07/2008 09:47

J'ai comme une impression que ce ne sera pas une histoire de cul ...le coeur engagé...sinon je partirai ailleurs (lol) en attendant je vais bien voir la suite , en y mettant le temps ....

Sébastien Clivillé, Hagaär Dünor, Totoseb, the Toxic Avenger 03/07/2008 17:14


Bon, y'a pas que le cul dans la vie mais y en a aussi. Non ?


" Charly " 29/06/2008 22:33

Tomber amoureux à ce moment-là ! Ah, ça va pas être facile pour ce jeunot.Charly...

Sébastien Clivillé, Hagaär Dünor, Totoseb, the Toxic Avenger 03/07/2008 17:06


A qui le dis tu ?


La bernache 29/06/2008 08:10

Les déchaînements bestiaux d'une Révolution n'empêcherons jamais ces fragiles étincelles de Vie , seules lumières vacillantes , tôt disparues mais qui gardent à elles seules , une dimension humaine dans des événements redoutables .J'ai beaucoup apprécié ton récit .

Sébastien Clivillé, Hagaär Dünor, Totoseb, the Toxic Avenger 29/06/2008 19:26


Eh oui... Le cul fait vendre !


Croco 29/06/2008 07:53

Salut, je viens de rentrer. Je tombe pile pour suivre la nouvelle (du magazine Nous-Deux ?!) sans trop de retard.

Sébastien Clivillé, Hagaär Dünor, Totoseb, the Toxic Avenger 29/06/2008 19:24


Ouf !


Névrosia 28/06/2008 21:44

Hé hé ! Tu me surprendras toujours...:-D

Sébastien Clivillé, Hagaär Dünor, Totoseb, the Toxic Avenger 29/06/2008 19:24


A boire et à manger ;.