Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
HUGGYHOME

RETOUR D'HELENE - épisode 7

27 Juillet 2007 , Rédigé par Seb Publié dans #NOUVELLES

 

 

Résumé : Pâris le Troyen a donné la pomme d'or à une immortelle qu'il n'aurait pas dû choisir. En remerciement, elle lui promet un beau cadeau.

On fait connaissance, on barvarde ; Ulysse raconte à Polytlès les mésaventures de Ménélas l'Atride, son meilleur ami, un prince du coin : son épouse, Hélène, lui a pris le chou pendant des jours pour assister au mariage de Thétis et Pelée, ses cousins, et surtout pour se présenter au concours de beauté du Mont Pélion, haut-lieu des dépravations insulaires. Hé : elle avait ses chances, car hormis les imortelles filles du Patron, il n’y a pas plus belle femme sur cette terre. Elle lui a fait tout un cirque, comme quoi il l'empêchait de vivre, que c'était toujours la même chose, et puisque c'était ainsi, il allait faire ceinture jusqu'à nouvel ordre. Na. Il
a finalement cédé quand Aphrodite a personnellement insisté, et il est resté bouder au palais pour ravaler sa peine. De toutes façons, elle lui a interdit de venir traîner ses guêtres dans les parages, par peur du scandale : il serait capable de dézinguer n'importe quel couillon trop entreprenant.
Avec prudence, Polytlès s’étonne que Ménélas ait pu épouser pareille traînée. Ulysse est bien contrarié... Il sait que Ménélas aime son épouse comme le roseau aime l’eau. Il a grand malheur avec cette fille :


«  - Tu verrais la tête de l'Atride, le pauvre… Il fait peine à voir, à la vérité. Il est jaloux, il a soupçonne tout le temps, sa petite figure triste, son visage tout rabattu, un peu, comme ça... Quand il l’a rencontrée, il s'est retrouvé comme ensorcelé, ça arrive, hein, il est amoureux, mais elle ? Si elle a dit oui, c’est probablement pour les honneurs, tu comprends ? Devenir princesse ! Et puis il offrait en dot sa royale condition, ce qui n’est quand même pas rien.
- C’est sûr. Et après ? C'est de sa faute, il aurait dû deviner ce qui allait se passer, non ? »

Le regard d’Ulysse flotte un instant, puis :

« - Le Destin les a enchaînés, c'était ECRIT, comprends ça, le Destin, c’est plus fort que l'Homme !

- C’est sûr…
réplique Polytlès. Son Destin, on y échappe pas. Si c'est comme ça que c'était écrit... Quelle tragédie !
- Et puis si tu voyais son regard, à la coquine, cette invitation à la faute ! Elle n’a pas gagné, contre les Trois, tu parles, toujours les mêmes, mais je devais la surveiller, et elle m’a filé entre les pattes après sa demi-finale, je suis bien embêté : Ménélas devrait arriver d'une minute à l'autre, on l'a prévenu, ce soir, sa guêpe l’a piqué.
- C’est sûr … », 
refait Polytlès, poli. Le temps a passé. Intéressé par cette histoire édifiante, mais inquiet du sort de ses amis, il remercie Ulysse et prend congé.

Le concours s’est achevé depuis un bon moment, quelques piliers s’accrochent encore au comptoir, d’autres sont couchés sur le flanc comme des canettes vides... et ses compères qui se sont tous sauvés sans l’attendre, les enfumés !
Heureusement ils lui ont laissé son scooter. L’engin pétarade un peu. Dehors, Ulysse est en grande grande conversation avec une troupe en armes, soudainement apparue sur la plage, avec des torches…
Peu rassuré par cette agitation soudaine, Polytlès tourne casaque, il ajuste son casque et s’enfonce seul dans la nuit.

Il a longé la côte, s’est empêtré les pneus dans les rochers, puis il est finalement tombé sur le campement, un peu par hasard. Hector et Cassandre sont autour du foyer encore fumant, sac au dos. Leurs affaires sont rangées en tas.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

chris 27/07/2007 21:50

Quelqu'un t'a dit, quelque part, qu'il est interdit d'essayer d'influencer le propre destin ????????Absolument pas !!!!!!   .... tout le monde le fait !!!!!...jusqu'au tréfond des propres forces...c'est normal!Les grands phylosophes de l'antiquité avaient déjà tout compris : meme pas besoin d'aller au spectacle, on connait déjà la fin !!!!......tout le reste est DESTIN !!!

Seb 29/07/2007 17:38

LiBERTE !
:0040:

Nevrosia 27/07/2007 20:19

Fabuleux feuilleton estival ! À suivre...

Seb 29/07/2007 17:37

Maintenat, je vais m'attaquer à l'ancien testament.

mrcafe 27/07/2007 19:07

pas trop le temps de lire car je pars au ciné ,je repasse plus tard ..;a+ seb

Seb 29/07/2007 17:36

Je suis certain que tu nous feras un com détaillé. Alors, c'était bien ?

Henri 27/07/2007 17:20

En ce qui me concerne, je ne crois pas au destin! On invente notre histoire au fur à mesure, et nous en sommes responsable! Par contre, dans le domaine de nos réactions, nous sommes effectivement  stéréotypés, et de la sont prévisibles, mais rien ni personne nous empêche de changer si on le désire vraiment!

Seb 29/07/2007 17:36

On devrait fonder une discipline, la sociologie comparée. Sacrés Grecs !

Cali :0002: 27/07/2007 16:43

Comme ce sera peut-être mon dernier com avant mon départ, et oui, ça y est, l'heure des vacances a sonné, je vais vous abandonner pour trois looooongues semaines, je te dis:Je vous confie les clés de mon blog pendant mon absence. Il va se gérer tout seul comme un grand jusqu'à mon retour et publier pour vous mes billets quotidiens. Je compte sur ta visite régulièrement, je veux avoir de la lecture en rentrant! Bisous tout plein :0010:

Seb 29/07/2007 17:34

Attention au soleil !